Mode, art, ciné, culture : mes trouvailles de la semaine #79

dimanche, 20 septembre, 2015 0

Exposition detroit a la maison de la photographie lille

Exposition detroit a la maison de la photographie lille

Ville industrielle par excellence puis ville victime de plein fouet de la crise économique, Détroit est une ville du déclin qui se relève à peine de ses cendres. La photographe Sarah Jane Boyers pose un regard juste et sans fioriture sur cettte ville qui est loin d’être remise sur pieds.

 

Timber Timbre est groupe de folk-rock que j’adore écouter pour travailler et me concentrer. Leur musique est douce et planante, parfaite pour se vider la tête et être au calme.

Little Cantine est un petit bar à burger situé rue des Écoles dans le cinquième. Dans la lignée des burgers gourmets qui pullulent à Paris, Little Cantine propose une carte de burgers faits maison aux recettes inventives. J’ai pour ma part dégusté le hot-dog qui était vraiment énorme et totalement délicieux. Croustillants oignons frits, fantastique sauce moutarde-miel et pickles croquants en plus de l’habituel combo pain/saucisse/ketchup, j’y retournerais volontiers !

 

Hey ! est un magazine d’art alternatif proposant de très intéressants articles sur le street-art, l’illustration, la BD ou encore le graphisme d’auteur. C’est un bon recueil trimestriel pour les passionnés et les amateurs de découvertes artistiques qui changent !

Dheepan est un film de Jacques Audiard, sorti en 2015.

Dheepan, combattant des Tigres Tamouls qui voit son camp perdre lors de la guerre civile du Sri Lanka décide de fuir en France avec une femme et une jeune fille qu’il ne connait pas, pour se faire passer pour une famille. Obtenant un poste de gardien d’immeuble en banlieue, Dheepan et sa fausse famille essaient de se trouver une place parmi les habitants, là où corruptions, trafics et violences sont présents au quotidien.

Coup de poignard, ce film n’est pas celui qu’on s’attend à voir en regardant la bande annonce, passant de film social à film d’action, Audiard filme sans tabou un quotidien rythmé de violence que l’on sait réaliste et qui ne se déroule qu’à quelques heures de chez nous. Là où l’actualité insiste sur la violence et les guerres des autres pays, Audiard choisi de mettre en lumière des scènes pas si différentes que celles qui tournent en boucle à la télé, et qui pourtant laisse tout le monde sans voix. Comment ? Il y a vraiment des règlements de compte à balles réelles dans les rues de France ? Oui, et Dheepan nous l’envoie en pleine face, on ne vaut pas forcément mieux que les autres.

Pas encore de commentaires, laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


[an error occurred while processing this directive]