Pain Perdu #1 : coulisses et compte-rendu

mercredi, 29 juin, 2016 4

Bonjour !

Alors aujourd’hui c’est un article un peu spécial que je vous propose car je ne vais pas parler au nom d’Encore un blog de Mode mais pour vous faire un compte-rendu du premier événement que j’ai organisé avec mon association Pain Perdu. Souvenez-vous, je vous en avais parlé ici, et comme notre site web n’est pas encore totalement mis en place, je profite du blog pour vous évoquer plus longuement l’avant et l’après de notre première édition.

Tout d’abord, on tient beaucoup à remercier tous nos partenaires, et en particulier les filles de la boutique Klin d’Oeil chez qui j’ai fait mon super stage. Elles ont tout de suite cru en mon projet et m’ont laissé investir la boutique pour notre tout premier événement. Je n’aurais rien pu faire sans elle, un grand merci <3

MERCI-page-001

L’avant :

Une fois que le projet avait été bien mûri, les copains et partenaires trouvés et la comm déterminée, il n’y avait plus qu’à !

Et tout d’abord, rien n’aurait été possible sans la subvention que nous avons eu de la Mairie de Paris, cela a un peu été le coup de pied qui nous a fait réellement démarrer, quand j’ai reçu la lettre qui me disait que l’argent venait d’être transféré sur mon compte et qu’ils attendaient un bilan financier d’ici six mois. Là, plus moyen de reculer !

Après bien sûr, il y a eu tous les détails administratifs à régler, le compte en banque, l’assurance, l’autorisation de la préfecture, le budget prévisionnel…toutes ces choses dont on n’a pas envie de s’occuper mais qui sont à la fois essentielles et obligatoires pour que tout ce passe au mieux. C’est plein de paperasse à remplir, ça prend des plombes, mais au moins c’est formateur et cela prouve que rien n’est insurmontable dans le mille-feuille administratif français.
IMG_1424

Une fois que toute la partie administrative était bouclée, il a fallu s’occuper des locations, du matériel et plus généralement de toutes les choses dont on allait avoir besoin pour que notre premier événement se déroule au mieux. Cela passe par des demandes de devis, beaucoup de recherches internet pour trouver les meilleurs prix, des déplacements dans tout Paris et en banlieue, des sueurs froides quand on vous dit que finalement le produit n’est pas disponible deux jours avant l’événement, un peu plus de dix heures pour préparer la déco (si si, les petites guirlandes à fabriquer m’ont pris toute une saison d’Orange is the New Black) et bien sûr des milliards d’heures dans le métro.

Mais ce n’est pas tout, il faut également penser à tout le matériel dont on aura besoin sur place (par exemple une rallonge, une caisse pour mettre l’argent, un carnet pour noter les comptes…) et également au repas des bénévoles, au planning de qui fait quoi dans la journée… il faut penser à tout !

Pour toute cette partie là, mieux vaut être aidé, et particulièrement par quelqu’un qui a une voiture (ce qui me rappelle que je devrais quand même passer mon permis) !

Photo FB

Et puis en parallèle de toute la logistique, il faut également lancer sa communication pour faire venir les gens et les intéresser au concept. Cela passe par les réseaux sociaux bien évidemment, mais également par les relations presse, et les flyers (j’en ai déposé dans une centaine d’endroits !).

Le mois de juin n’a pas été de trop pour tout préparer !

 

Après : 

Nous sommes contentes car l’événement a quand même fait venir du monde (une quarantaine de personnes) sur tout l’après-midi, ce qui n’est pas mal pour une première et pour un dimanche qui cumulait à la fois un match de foot, les Solidays et le premier weekend des soldes !

Pour les prochains événements, nous avons retenu plusieurs choses à améliorer, notamment le fait que les gens n’avaient pas envie de manger à 13h vu qu’ils sortaient de table. On prévoit donc pour la prochaine édition une plage horaire allant plus vers les 16h-20h, pour que le pain perdu soit servi à l’heure du goûter.

IMG_1425 IMG_1422

On nous a également interrogé sur le fait que nous utilisions du lait de soja et non du lait normal, ce qui coûte quand même beaucoup plus cher. La réponse est toute simple, nous n’avons pas les autorisations pour cuisiner des produits alimentaires d’origine animale. Notre préparation ne contenait donc ni oeuf ni lait, mais nous avons quand même réussi à proposer une recette vegan dont le goût ne différait pas d’une préparation normale. Si nous pouvons obtenir ces autorisations, la question se posera alors, mais pour l’instant, c’est vegan pour tout le monde !

Nous voulions aussi faire remarquer que toutes notre vaisselle était bio, ce qui représente également un coût supplémentaire, mais qui est une chose sur laquelle nous ne voulions pas faire l’impasse. À quoi bon promouvoir le développement durable si notre événement n’est lui même pas éco-responsable ?

En tout cas, nous avons passer une très bonne journée et une vidéo résumant notre table ronde arrivera bientôt sur la page FB de l’association que je vous invite à suivre, bien entendu 😉

Si vous avez eu le courage de lire ce pavé, je vous en félicite, et je vous dit à bientôt pour un article mode sur le blog. Bonne journée, je vous embrasse.

4 Comments
  • Escurier m
    juin 29, 2016

    Bravo ma belle

  • Yiyou
    juin 29, 2016

    Coucou et bravo pour ce projet qui a l’air top mais je n’ai pas compris le but de l’asso. Tu devrais ajoiter un paragraphe pour ceux qui débarquent comme moi 😉
    Bises

    • Hanneli
      juillet 3, 2016

      Salut, merci 😉 En fait j’ai déjà évoqué le principe et la genèse de l’asso dans un autre post, que j’ai oublié de citer ici, je modifie de ce pas l’article !

  • Alix
    juin 29, 2016

    Omggg j’adhère à fond à ton projet ! C’est trop bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


[an error occurred while processing this directive]