Mode, art, ciné, culture : mes trouvailles de la semaine #121

dimanche, 6 novembre, 2016 0

image-91 image-130

Violaine Carrère est une photographe parisienne qui m’a envoyé un bout de son portfolio pour savoir si son travail me plaisait. Et comme Violaine avait bien évidemment lu un peu mon blog avant de me contacter, elle savait d’avance que son style ne pouvait que m’intéresser ! Associée à une set-designer du nom de Johanne Simonet, Violaine et elle mettent en scène objets, couleurs et matières pour créer des photos pop et poétiques, au service de marques ou simplement pour la beauté du geste.

 

a4-bauhaus-invite img_20080715_111436_2393

Pour tous les amoureux du graphisme et des années 20, l’expo du moment vous attend au musée des Arts Décoratifs. En s’intéressant de près au mouvement Bauhaus né en Allemagne après la première guerre mondiale, on découvre ce qui fut en premier lieu une école d’art appliquée expérimentale et unique au monde se transforma rapidement en un mouvement majeur du vingtième siècle, influençant des milliers d’artistes par la suite. Dès débuts de l’école née sous les préceptes de l’Art et Craft, et alors dirigée par l’architecte Walter Gropius, jusqu’à sa fermeture en 1933 à cause de la montée du nazisme, on découvre les travaux mais également la vie quotidienne des nombreux élèves passés entre les murs de cette célèbre école, accompagnés de leurs illustres enseignants, Kandinsky ou Paul Klee entre autres.

 

capture-decran-2016-11-06-a-17-22-39 capture-decran-2016-11-06-a-17-22-45 capture-decran-2016-11-06-a-17-23-27

Vous vous souvenez de mon super stage chez Klin d’oeil dans le onzième ? Et bien en repassant à la boutique l’autre jour je suis tombée à deux pas devant une autre petite boutique qui a attiré mon attention. Vaisselle Vintage, nom tout à fait explicite sur l’activité du commerce sur lequel je venais de tomber. C’est après avoir passé des mois à chiner de la vaisselle vintage pour son mariage que Marine a décidé de s’associer avec un de ses amis, Jérémy, pour pouvoir mettre à disposition de tous ses jolies trouvailles et les louer en kit pour des événements divers et variés. Jolie idée non ?

 

tumblr_ocs8fnofwq1sbqtzno1_1280

tumblr_ob49qpiqpp1sbqtzno1_1280

tumblr_oavjcneiip1sbqtzno1_1280

Qui a dit que l’Afrique n’était pas un continent très stylé ? Pas les deux frères et soeurs de 2 Many Siblings en tout cas, qui grâce à leur tumblr égrènent looks stylés et mise en scène arty depuis leur Kenya natal. Pour une bonne dose d’inspiration ensoleillé et coloré, c’est par ici qu’il faut frapper !

 

Les Cowboys est un film de Thomas Bidegain, sorti en 2015.

Département de l’Ain, 1994. Alain et sa femme Nicole, leur fils George surnommé le Kid et leur fille Kelly prennent part comme tous les dimanches à une fête country où se mélangent danses américaines, chapeau de cowboys et rodéos. À la fin de la fête, ils sont forcés de reconnaître que Kelly a disparu. Devant la placidité des gendarmes qui ne croient qu’à une petite fugue, Alain s’emporte et part à la recherche de sa fille accompagné de George. Des années plus tard, Kelly n’est toujours pas réapparu malgré les lettres qu’elle envoie de temps en temps, et Alain et Kid continu inlassablement de la chercher, jusqu’à l’épuisement et la ruine.

Singulier et saisissant, Thomas Bidegain nous offre avec ce premier film une fresque familiale sur près de 20 ans, où Alain et Kid se cherche sans réellement se trouver, à la poursuite d’un fantôme dont ils ne peuvent se détacher. Ne passe t-on pas toute sa vie à chercher quelque chose qui ne viendra sûrement jamais ? L’absence de l’autre et la quête de soi sont autant de thèmes admirablement traités à travers une intrigue de thriller sur fond d’attentat terroristes et de radicalisation. Le film prend une tournure inattendue et nous offre un dénouement pudique et émouvant. À voir.

Pas encore de commentaires, laissez le vôtre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


[an error occurred while processing this directive]